Un superbe projet qui risque de tomber à l’eau

Rares sont les personnes qui s’investissent à fond pour des projets qui seront bénéfiques pour leurs villes, leurs concitoyens ou leurs quartiers. Youcef, 29 ans en fait partie.

18c3d1_1786b71378a14088b9f5f72aeae136f6mv2-png_srz_220_208_85_22_0-50_1-20_0-00_png_srz

Responsable bénévole de l’Académie Sportive d’Orléans qui a pour but de promouvoir la pratique sportive, de contribuer à l’épanouissement et au bien-être physique, psychique et social de ses adhérents, ce jeune homme qui a vécu 6 ans en Belgique a fait le choix de revenir dans sa ville natale pour développer un projet qui lui tient à cœur : créer une association pour développer la pratique du Futsal.

Le Futsal, il l’a pratiqué lui-même à haut niveau ; il a été champion de France, a côtoyé des joueurs professionnels, puis a passé des diplômes pour devenir entraîneur. Il entraîne depuis quelque temps maintenant, le club Anderlecht Céci Foot  (joueurs malvoyants).

Youcef veut désormais mettre à disposition ses compétences pour monter un club de Futsal dans le quartier de l’Argonne.

Tout a été mis en œuvre pour y arriver , une association a été créée, dont le siège social est à Fleury-les Aubrais, les différentes étapes ont été respectées.

Avant de faire suivre le dossier à la FFF (Fédération Française de Football), via la Ligue du Centre Val de Loire, « l’Académie Sportive d’Orléans » a adressé une demande d’ « engagement de la Mairie d’Orléans » quant à la nature du gymnase mis à disposition par la ville pour l’exercice de l’activité. Et c’est là que les soucis ont commencé.

L’association a, à de nombreuses reprises, contacté le service des sports de la Mairie d’Orléans pour obtenir des créneaux pour ses activités, elle n’a obtenu que des refus :

  • « Je suis au regret de vous informer qu’aucune installation municipale n’est disponible les jours et heures souhaitées ».

  • « Comme évoqué ensemble lors de notre entretien les équipements étant planifiés à l’année les créneaux libres sont quasiment inexistants ».

  • « Les gymnases de la ville d’Orléans avec tribunes ne sont pas habilités pour la pratique du futsal ».

Les nombreuses relances n’y ont rien fait.

Après enquête, nous nous sommes rendu compte que de nombreuses associations réservent des gymnases mais ne s’en servent pas tout le temps et cela pénalise celles qui en ont réellement besoin, la Mairie d’Orléans ne semble pas sensible à cet argument.

L’Académie Sportive d’Orléans est le seul club en France à ne pas disposer de créneaux gymnase. C’est ahurissant.

Mr. Mickael MARTIN, responsable Pôle Sportif à l’Association Française de Futsal à adressé un courrier à Youcef, le félicitant car son club est, dit-il « un des tout premiers clubs français, toute divisions et régions confondues, à avoir rendu les documents d’affiliation en temps et en heure ». Néanmoins, il s’étonne et trouve anormal « qu’un club, sérieux et ambitieux n’ai toujours pas réussi à s’accorder avec sa mairie afin d’obtenir les disponibilités de gymnase demandées par la Fédération ».

La situation semble bloquée et si elle ne s’arrange pas , tous les matchs de l’Académie Sportive d’Orléans devront se jouer ailleurs qu’à Orléans, ce qui pourrait fortement décourager les adhérents.

Aujourd’hui, le projet de l’association risque de tomber à l’eau . « Nous en sommes-là, et nous le regrettons » dit Youcef.

Le 28 octobre 2016, l’association a reçu un courrier signé de Mr Soufiane SANKHON, adjoint au sport de la Mairie d’Orléans, stipulant :

« Comme nous avons pu vous le préciser, la Ville d’Orléans est confrontée à la saturation des équipements sportifs. De plus je vous informe que l’utilisation des installations sportives est réservée prioritairement aux associations sportives orléanaises…». Il lui demande de se rapprocher de la commune de Fleury les Aubrais (siège de la structure) et se dit dans le regret de ne pas pouvoir répondre favorablement à la demande.

sankhon-1

Or, le champ d’action et d’intervention de l’Association Sportive d’Orléans se situe à l’Argonne qui est un quartier d’Orléans. Rares sont les personnes qui souhaitent s’investir dans les quartiers prioritaires comme celui-ci.

Une municipalité, ne se doit t-elle pas d’encourager, favoriser et subventionner les bonnes initiatives ?

Une invitation est lancée à Mr SANKHON (adjoint aux sports) par le biais de cet article pour essayer de trouver des solutions ensemble. C’est en tout cas le souhait de l’Association Sportive d’Orléans.

AJ

Trouvé sur le Bondy Blog Centre

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*