Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap : du CDD au CDI

Le décret du 27 juin 2014 de Benoît Hamon (ancien Ministre de l’Éducation Nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche), met en place un contrat à durée indéterminée (CDI) pour les 28 000 assistants d’éducation qui exercent les missions d’auxiliaire de vie scolaire (AVS). Nous avons rencontré Christelle Martinez, accompagnant des élèves en situation de handicap au lycée Voltaire.

Le 07/09/2016 : Christelle Martinez (accompagnant des élèves en situation de handicap, depuis 2010) et Éloïse Girault (élève de Terminale en situation de handicap) au lycée Voltaire, Orléans.

Avec ce nouveau cadre professionnel, le gouvernement s’engage à la reconnaissance du métier d’Accompagnant des Élèves en Situation d’Handicap (AESH). Le décret du 27 juin 2014 permet de créer un véritable poste au sein de l’Éducation nationale. Avant cet acte réglementaire, le contrat des AESH, anciennement appelés auxiliaire de vie scolaire (AVS) était renouvelable seulement sur six ans.

Christelle Martinez, auxiliaire de vie scolaire au lycée Voltaire depuis 2010, vient de signer un contrat à durée indéterminée (CDI). « Il y a eu beaucoup de batailles de la part des parents et des associations pour faire de ce travail un véritable métier » c’est ce qu’elle déclare. Christelle débute ce métier par hasard, suite à une proposition de son conseiller Pôle-emploi en 2008. Elle commence avec un poste en EVS (Emploi Vie Scolaire) pendant deux ans après avoir obtenu sa maîtrise de biochimie et passé plus d’un an au chômage. Son contrat ayant pris fin, elle décide de postuler pour un poste d’auxiliaire de vie scolaire (AVS) en 2010. Depuis, elle a du renouveler son contrat durant six ans avant de signer son CDI en septembre. Par ailleurs, cela fait trois ans qu’elle accompagne une élève de Terminale au lycée Voltaire, Éloïse Girault. Sa mission principale, suivre Éloïse pendant ses cours et de lui fournir une prise de notes rigoureuse.

«On a pas forcément les capacités ni la formation pour exercer ce métier ». Christelle parle de la difficulté à fournir une aide adaptée aux personnes en situation d’handicap. Cependant, depuis le décret du 29 janvier 2016, les Accompagnants des Élèves en Situation d’Handicap (AESH) disposent d’un Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES). Il s’agit d’un diplôme de niveau V (niveau CAP) accessible sans le bac. Cette formation est dispensée sur une durée de douze ou dix-huit mois afin de former et sensibiliser les personnes à ce métier. Le CDI qui offre une nouvelle perspective au métier n’est pas forcément vu comme tel : « C’est une sécurité de l’emploi mais malgré tout, ça reste un emploi précaire parce qu’on ne connaît pas encore les possibilités d’évolution» déclare Christelle.

Néanmoins, il existe une importante demande quant à l’exercice de ce métier. D’après les chiffres du Ministère de l’Éducation nationale, plus de 130 000 élèves en situation de handicap ont été scolarisés à la rentrée 2011 dans le premier degré (écoles) et 7900 élèves dans le secondaire (collèges et lycées).

Pour aller plus loin :
http://www.ac-orleans-tours.fr/dsden45/circ_ash/
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=80953
http://www.education.gouv.fr/cid102174/handicap-le-president-de-la-republique-annonce-la-
creation-de-32-000-postes-d-accompagnants.html

Nato Phounthouchachvili

Trouvé sur le Bondy Blog Centre

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*