Parité Hommes/Femmes dans les instances élues : le compte n’y est pas…

ELLES AUSSI oeuvre pour la légitimité des femmes dans les instances de décisions politiques de l’éxécutif au sénat en passant par l’assemblée nationale, le gouvernement… et bien sûr dans la société.

Voici une synthèse rétrospective des communiqués de presse qui nous ont été adressés par l’antenne Elles-aussi 45. Ils concernent les élections présidentielles, législatives et sénatoriales de cette année 2017.

Communiqué de presse du 18 mai 2017 (NDLR : Suite à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République )

« Nous nous félicitons du gouvernement « paritaire » installé le mercredi 17 mai. Nous disons qu’il s’inscrit dans la suite logique des gouvernements paritaires initiés dans le mandat présidentiel précédent. Un retour en arrière aurait été incompréhensible.

« peut mieux faire » :

Le premier ministre et les trois ministres d’Etat sont quatre hommes. Sur les 18 ministres, il y a deux « ministres chargées de… » ou « ministres déléguées » et ce sont deux femmes. Enfin, le ministère des droits des femmes annoncé lors de la campagne électorale est devenu un secrétariat d’état. Pourtant l’égalité femmes-hommes est un sujet transversal qui mériterait un ministère plein dans le gouvernement.

L’entre soi masculin maintenu au plus haut niveau de notre République…

[…]

Cet entre soi est maintenu avec un président de la république, un premier ministre, un président du Sénat, un président de l’Assemblée nationale, soit 100% d’hommes. Ajoutons 75% d’hommes au sénat et 73% d’hommes à l’assemblée nationale.

Nous espérons que les élections législatives de juin vont marquer le début d’un changement significatif dans cet entre soi très masculin, au moins dans l’Assemblée nationale. »

Communiqué de presse du 19 juin :

Au lendemain des élections législatives, la nouvelle Assemblée nationale est remarquée pour son renouvellement, son ouverture sur la société civile, son rajeunissement et le mélange intergénérationnel, et aussi pour la représentation des femmes qui atteint maintenant 38 ,6% en partant de 27% (soit une progression de 43%). Une première dans l’histoire de la République ! Nous saluons ce bond en avant pour la légitimité des femmes et leur entrée dans l’Assemblée nationale. » […]

Et tout de suite, nous attendons la parité dans les Vice-Présidences et les commissions de la nouvelle l’Assemblée. A quand une présidente de l’Assemblée nationale ? »

Communiqué de presse du 09 octobre 2017 :

« A la suite du renouvellement partiel du Sénat et de la mise en place de son bureau et de ses commissions nous constatons que rien ou presque n’a changé dans le déséquilibre entre élues et élus !

Pas de gouvernance paritaire au Sénat

Les femmes ne représentent même pas un tiers du Sénat, le pourcentage de sénatrices passant de 25% à seulement 29%.

L’entre soi masculin se révèle aussi dans la composition du nouveau bureau du Sénat : 1 président, 3 femmes sur 8 dans les vice-présidences, aucune dans les fonctions de questeur et seulement 5 femmes sur 14 secrétaires ! Autant dire que le pouvoir reste le privilège masculin à 64% !

Seulement 2 femmes sur 9 dans les présidences des commissions et moins de 29% de femmes dans leurs bureaux.

Le compte n’y est pas ! »

[…]

Articles de Danièle Bouchoule, Marie-Christine Triboulat, Paulette Guerin du bureau de Elles aussi et Reine Lépinay , Co-présidente du réseau Elles aussi Loiret.

Trop peu de femmes à l’exécutif d’Orléans Métropole…

Danielle Bouchoule, présidente de l’antenne d’Elles aussi dans le Loiret et co-présidente de l’association nationale nous explique : « la loi du 4 Août 2014, article 61 dit que toutes les collectivités territoriales de plus de 20.000 habitants se doivent de travailler sur l’égalité entre les hommes et les femmes en interne et en externe pour lancer des actions de prévention. » Il existe même un guide pour accompagner les collectivités (1).

Danielle Bouchoule ajoute : « En ce moment, notre préoccupation, ce sont les intercommunalités dont les exécutifs ne sont soumis à aucune loi. Résultat : peu de place pour la légitimité des femmes. Par exemple dans Orléans Métropole : sur 21 sièges dans l’exécutif ( Président et vice-présidences) il y a seulement trois femmes… »(voir ci-dessous, l’enquête d’Elles aussi sur la parité dans les intercommunalités)

Décidément, le compte n’y est pas…

(EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale)

 

Rappel des inégalités Femmes/Hommes en chiffres (2.):

En 2012 : dans le secteur privé et semi-public, les femmes gagnaient un salaire net moyen, recalculé en équivalent temps plein, inférieur de 19,2 % à celui des hommes. Le montant moyen de la pension de droit direct (retraite) perçue par les femmes est inférieur de 40 % à celui des hommes. Suite aux élections municipales de 2014, seuls 16 % des maires étaient des femmes. Les filles ne représentaient que 29,1 % des élèves en apprentissage.

En 2014 : Les femmes ne représentaient que 20 % des personnalités invi-tées dans les émissions d’information de télévision généraliste (hors TNT).

1.http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/wp-content/uploads/2016/06/Guide-art-61.pdf

2.http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/publications/droits-des-femmes/egalite-entre-les-femmes-et-les-hommes/

Elles aussi 45 : 06 81 74 62 59 et 06 14 21 71 67

Elles aussi – 98 rue de l’Université 75 007 Paris

www.ellesaussi.org

ellesaussisecretariat@yahoo.fr

Trouvé sur le Bondy Blog Centre

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*